Blog

  • 3228Views
  • /
  • 4 Comments
  • /
  • in 13 - Thailande, Asie
  • /
  • by arkete

Nous quittons la chaleur de Chiang Mai à la recherche d’un peu de fraîcheur, que nous trouverons dans le Doi Suthep-Pui National Park et ses 1500m d’altitude. Cela faisait longtemps que nous n’avions pas dormi sous les couettes et c’est plutôt agréable. L’attraction phare dans le coin est un temple (du même nom que le parc), un des plus sacrés du pays, qui surplombe Chiang Mai. Sa popularité est étroitement liée avec la mystique histoire de sa création. Il semblerait qu’en 1383, un monk de Sukhothai ait rendu visite au roi Lanna de l’époque lui conseillant d’établir un temple qui renfermerait des reliques de Buddha. Ces dernières furent montées sur le dos d’un éléphant blanc qui erra dans la montagne jusqu’à ce qu’il meurt à l’endroit précis où se trouve le temple. Le lieu est en effet remarquable, de mêmes que les 306 marches qui y mènent, son magnifique stupa en or et ses habitants d’un jour qui rendent hommage au couple royal avec des chants et des danses traditionnelles.

Loop-1 Loop-2 Loop-3

 

 

 

 

 

Loop-4 Loop-5 Loop-6

 

 

 

 

 

Notre parcours prend la direction de l’ouest par les routes 108 et 1095, empruntant les 1864 virages que compte cette boucle dans l’arrière pays Thaïlandais. Attachez vos ceintures les filles, ça va remuer !!! Un détour par le parc Doi Inthanon nous promet encore plus de fraîcheur avec le point culminant du pays (2565m). La cascade de Siriphum au milieu d’un agréable parc boisé assure l’essentiel, mais nous ne pourrons pas aller jusqu’au sommet, les rangers invoquant une route bien trop difficile pour notre encombrant attelage !!! On ne se froissera pas devant cette insulte faite à l’encontre de notre bolide tout-terrain, quoi que… Ils ne savent pas ce dont nous sommes capables. A priori, pas moyen de négocier avec le Thaïlandais. Quand c’est non, c’est NON. Pour nous consoler, nous trouvons un formidable bivouac dans le jardin de la famille de Nud et Pop (rencontré par hasard en arrivant dans ce petit village), avec coucher de soleil sur les plantations de riz.

Loop-7 Loop-8 Loop-9

 

 

 

 

 

Loop-10 Loop-11 Loop-12

 

 

 

 

 

Première grosse bourgade : Mae Sariang, ses temples aux inspirations Birmanes et son marché qui s’installe le soir dans la rue principale. Cette partie de la Thaïlande, plus reculée, nous offre des paysages très variés : collines verdoyantes, champs de riz en terrasse, forêts de pins thaïlandais ou de tecks, plaines agricoles…

Loop-13 Loop-14 Loop-15

 

 

 

 

 

Nous longeons la frontière avec le Myanmar, et la route qui zigzague vers le nord passe par Khu Yuam et le temple Wat To Phae caché au fin fond d’un village aux maisons de teck. La région recèle de parcs en tout genre, souvent associés à un projet de la famille royal qui a décidé d’inverser une désastreuse tendance à la déforestation (une couverture passée de 70% à 28% en 50 ans à peine).

Loop-16 Loop-17 Loop-18

 

 

 

 

 

A notre arrivée à Mae Hong Son, la surprise est de taille alors que nous trouvons une ville dynamique avec un joli lac en plein centre-ville, de quoi passer une soirée sympa et une nuit tranquille… ou presque. Nous garons le camping-car avec vue imprenable sur les temples Wat Jong Kham et Wat Jong Klang, aussi beaux de jour que de nuit. En soirée, un night market s’installe progressivement. Nous achetons de quoi manger, faisons quelques emplettes et lançons une lanterne pour nous garantir bonne fortune pour la suite du voyage (bon, OK, la première s’est lamentablement scratchée dans le lac… mais ça ne compte pas si la 2ème s’envole vers les cieux, non ?).

Loop-19 Loop-21 Loop-22

 

 

 

 

 

Loop-23 Loop-20 Loop-24

 

 

 

 

 

Loop-25 Loop-26

 

 

 

 

 

A quelques kilomètres de la ville, une route étroite nous fait traverser une demi-douzaine de fois un cours d’eau avant de nous débarquer dans un village Long-Neck. Ces femmes, qui ont fui la Birmanie durant les périodes sombres, se sont installées dans des villages en pleine forêt. Elles sont magnifiques avec leurs colliers étranges et leurs habits traditionnels. Cependant, nous ne pourrons pas vraiment échanger avec elles sur cette étrange coutume, aucune ne parle véritablement anglais. En dépit du fait qu’elles ont certainement vécu ainsi habillées pendant de longues années, cette coutume aurait disparu sans l’intérêt vénal d’un tourisme en expansion, voire l’intervention de tour-opérateurs peu scrupuleux.

Loop-27 Loop-28 Loop-32-b

 

 

 

 

 

Loop-30 Loop-31 Loop-32

 

 

 

 

 

Au Wat Phra That Doi Kong Mu, nous profitons en terrasse d’une vue panoramique sur la vallée de Mae Hong Son, l’occasion de nous rendre compte avec étonnement que nos filles manient parfaitement les baguettes. Nous faisons ensuite une pause détente dans des « eaux chaudes » en pleine nature. Estelle a droit à un masque de boue sous les yeux mi-ébahis, mi-effrayés de Malia et Julie. Avant d’arrivée à Ban Rak Thai, qui se trouve au terminus d’une route très accidentée, nous dormons dans un village rustique planté au beau milieu des champs de riz. Comme à l’accoutumée, Cyril part à la rencontre des Monks du temple dans lequel nous souhaitons passer la nuit et en chemin il rencontre une classe en plein cours de sport : ils apprennent à jouer à la pétanque. Ce n’est qu’à la tombée de la nuit qu’il rentrera victorieux de son concours de boules, la France reste maître de son jeu même en dehors de ses frontières (OK !!! Ils avaient 10 ans).

Loop-33 Loop-34 Loop-35

 

 

 

 

 

Loop-36 Loop-38 Loop-37

 

 

 

 

 

Le village, situé à la frontière avec le Myanmar, est lové autour d’un réservoir à flanc de montagne. Ses habitants Yunnanais, descendants de combattants chinois, ont fui le communisme en 1949 et se sont installés ici donnant à cet endroit une atmosphère chinoise. Tout autour, les plantations de thé ont remplacé celles de riz, nous aurons donc droit à notre dégustation. Sur le chemin retour, nous nous arrêtons à Pang Ung une étendue d’eau au milieu des pins, très populaire auprès des thaïlandais à la recherche d’une « petite Suisse » dans leur pays.

Loop-39 Loop-40 Loop-41

 

 

 

 

 

Loop-42 Loop-43 Loop-44

 

 

 

 

 

Loop-46 Loop-47 Loop-48

 

 

 

 

 

La dernière étape de notre boucle à l’ouest de Chiang Mai ne sera pas la plus palpitante, bien au contraire. En arrivant dans la ville de Pai, nous nous trouvons happé par un tsunami de touristes européens, américains, chinois… Ici, les activités sont très nombreuses pour satisfaire un public  assez jeune. L’une d’elles attire l’attention de Cyril : des cours de Muay Thai, mais une rapide visite à l’un des centres suffit à le dissuader d’aller risquer sa vie au milieu des combattants qui n’ont absolument rien de débutants. Notre séjour à Pai sera tout de même prolongé de 24h. Alors que nous venons de nous installer pour passer la nuit en face des champs de riz,  nous avons de la visite. C’est Benjamin et Verena, le couple d’allemands rencontré une première fois à Sukhothai, qui passaient par hasard dans le coin et qui ont aperçu notre maison roulante. La discussion est lancée : les visites des derniers jours, le parcours réalisé, les difficultés rencontrées et rapidement nous décidons de nous retrouver le lendemain matin. Estelle part faire une séance de Yoga avec Verena pendant que Cyril et Benjamin joueront les baby-sitters. Nous passerons une soirée très sympa en leur compagnie, ainsi qu’avec Julien, un français qui se balade lui aussi en Asie dans son van aménagé. Jamais nous n’avions vu autant de « maisons roulantes » en Asie !

Loop-50 Loop-51

COMMENTS

4 thoughts on “1864 virages et de beaux paysages”

  1. Bravo aux filles pour le maniement des baguettes!
    Cette région a l’air magnifique, irez-vous aussi au Myanmar?
    bises de tous

    • Salut les run amsud,
      C’est vrai que le nord de la Thaïlande est génial et y’ en a pour tous les goûts.
      Pour le circuit retour nous n’avons pas prévu le Myanmar, car il faut prendre un guide et cela coûte assez cher. On réfléchit au trajet retour : la mer ou la terre ???
      Biz à vous 4

  2. Waouh!!! tous ces temples. Les filles aiment bien?? Malia, tu est très jolie avec ce « splendide » collier….
    et oui !!! bravo pour le maniement des baguettes….de véritables petites asiatiques, enfin pas trop quand même
    gros bisous

    • Coucou
      Oui on a vu pas mal de temples sans compter ceux dans lesquels on a été hébergé. Mais il y en a d’autres à venir et ils sont tous tellement beaux, qu’on a du mal à en zapper un.
      Biz

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>