Blog

  • 2684Views
  • /
  • 4 Comments
  • /
  • in 11 - Malaisie, Asie
  • /
  • by arkete

Cette seconde semaine à Kuala Lumpur sera sous le signe de la paperasse administrative ! J-7 avant l’arrivée du Camping Car !

Première mission : assurer le véhicule et cela sera chose faite après trois visites et quelques heures d’attente dans les bureaux de l’agence Uni Asia… Il fallait parait-il une confirmation de « on ne sait pas qui » pour nous assurer (faut croire qu’il était difficilement joignable)… Espérons que cela ne prendra pas autant de temps dans chaque pays traversé !

Seconde mission : obtenir l’ICP (International Circulation Permit). Pour cela, nous nous rendons à Putrajaya, à une quarantaine de kilomètres de KL, une ville futuriste avec des buildings rivalisant de splendeur et de démesure. C’est ici que se concentrent les différentes administrations et ministères du pays. Nous espérons y retourner avec le CC pour davantage en profiter. L’administration malaise n’est pas mieux qu’en France (seule différence et pas des moindre, ici ils sourient et sont aimables). Il nous aura tout de même fallu passer dans cinq bureaux différents, puis revenir en début d’après midi pour obtenir notre précieux sésame !

Troisième mission : organiser l’arrivée du CC. Nous avons fait appel à un agent, mais d’après les différents blogs de voyageurs cela est à priori inutile, d’autant plus que le montant de la facture qu’il nous envoie parait exorbitant. Après discussion, nous arrivons à diviser cette facture par deux en acceptant de faire le dédouanement et le déchargement du CC du container nous même… sans vraiment savoir en quoi cela consiste.

Quatrième mission : jour d’arrivée du cargo. Cyril passera la journée au port pour faire le dédouanement et s’assurer que le camping car sera bien déchargé au lieu dit ! Là aussi, il se fera trimbaler de bureau en bureau, souvent en se faisant accueillir par des agents non-anglophones. Heureusement de nombreuses bonnes âmes lui faciliteront la tâche et c’est fièrement qu’il rentrera avec le carnet de passage en douane tamponné au mauvais endroit !!!

Nous devons également trouver un nouvel endroit où dormir, car l’appartement que nous avions pris pour une semaine n’est plus disponible. Nous ne voyageons pas très léger et il faudra accepter de se faire « racketter » par un taxi pour arriver jusqu’à notre nouvel maison ! L’appartement est tout neuf et très bien conçu, mais nous n’avons décidemment pas les mêmes standards de propreté… Ouf, il y a toujours une piscine pour nous rafraîchir après nos journées harassantes !

KL7KL6

 

 

 

 

 

Tout cela sera, malgré tout, agrémenté de quelques visites. Tout d’abord  une montée aux tours Petronas avec passage sur la passerelle qui relie les deux tours (on pense à James Bond dans « demain ne meurt jamais » !). La vue depuis le sommet d’une des tours, à près de 400m, est saisissante. Ensuite, petit bain dans la pataugeoire et jeux dans le superbe parc du KLCC pour les filles, sur fond de décor fantastique, la classe ! De nuit, les tours sont encore plus belles. Petit détail : nous avons tous plus ou moins attrapé froid alors qu’il fait 30°C dehors. Mais pourquoi mettent-ils la clim aussi froide ?

KL3 KL5 KL4

 

 

 

 

 

KL2 KL1 KL11

 

 

 

 

 

KL10 KL8 KL9

 

 

 

 

 

Ensuite, nous irons grimper les 272 marches qui mènent aux Batu Caves, temple hindoue gardé par la statue géante de Muruga. Nous avions vu quantités d’animaux différents en Amérique du Sud mais pas encore de singes ! Ils sont des dizaines sur le chemin et ne demandent qu’à chiper de la nourriture. Munis de nos lampes torches, nous allons explorer la Dark Cave. Cette grotte est protégée car elle renferme de nombreuses espèces animales tropicales dont des chauves souris, la rare mygale fouisseuse noire et quantités d’autres bêtes et insectes… aaaahhhhh. Ce quartier très fréquenté par la communauté hindoue sera l’occasion de goûter leur cuisine à la fois très épicée et savoureuse! Par contre, tous les locaux autour de nous mangeaient avec les doigts, on a préféré la fourchette en plastique car c’est toute une technique de faire des boulettes de riz + légumes + sauce, de les malaxer et ensuite de les mettre dans la bouche sans en perdre une miette !

KL28 KL24KL29

 

 

 

 

 

KL14 KL13 KL17

 

 

 

 

 

 

KL22 KL18 KL16

 

 

 

 

 

KL23 KL20 KL19

 

 

 

 

 

KL21 KL25KL26

 

 

 

 

 

Dans le métro qui nous ramène chez nous, Estelle et Malia bravent les interdits (4ème en partant de la gauche : « indecent behavior »).

KL12 KL30

 

 

 

 

 

Pour terminer, nous irons faire un tour du côté de Bukit Bintank, un quartier où se côtoient plusieurs grands centres commerciaux (on a failli acheter un ordi, tellement il y a de choix !). Et cette fois ci, c’est chinois que nous allons manger. La journée se termine par la visite du temple Thean Hou.

KL36 KL35

 

 

 

 

 

KL31 KL32

 

 

 

 

 

KL33 KL34

 

 

 

 

 

Le grand jour arrive enfin. Alors que nous sommes sur le point de retrouver notre « maison-roulante »,  un mélange d’impatience et de stress nous envahi. Tellement heureux de pouvoir à nouveau tracer la route, nous ne savons cependant pas dans quel état nous allons récupérer le CC. Pendant 5 semaines, il aura voyagé sur le pont d’un énorme cargo, au sommet d’une pile de containers à affronter les vents et les tempêtes. D’ailleurs la raison de son retard (près de 2 semaines) est due aux mauvaises conditions de mer… nous croisons les doigts.

Un taxi nous dépose devant l’entrepôt. Nous le voyons de loin, nous approchons rapidement, faisons le tour… ouf, il est entier et pas de dommage apparent ! En revanche, sous un soleil de plomb il va falloir le détacher de ses liens et le descendre de son flat rack, la seconde condition requise pour réduire la facture.

KL43 KL42 KL37

 

 

 

 

 

Le personnel de l’entrepôt nous regarde en souriant, puis vient rapidement nous prêter mains fortes. La rampe de fortune fabriquée avec des palettes ne nous rassure pas vraiment. Elle craque, puis casse sous le passage de nos 3,5 tonnes, nous assurant une belle frayeur. Mais ça y est, le voila enfin sur le plancher des vaches ! Inspection général : dessus, dessous, dedans… Tout a l’air normal.

KL41 KL40

 

 

 

 

 

KL39 KL38

 

 

 

 

 

Nous voilà repartis… sur les routes d’Asie cette fois-ci !

COMMENTS

4 thoughts on “Au revoir KL et bonjour CC”

  1. Cheee Heee! Bonne route sur les travées asiatiques. Je suis en plein « soccer camp », avec des bambins partout. Je finis demain. J’espère pouvoir vous retrouver sur Skype prochainement! Ca fait vraiment plaisir de lire vos blogs. Pleins de bisous chaleureux des iles…

  2. Ces tours sont impressionnantes ,j’avais déjà vu des photos et reportages mais vos photos sont très parlantes…..Julie n’a pas l’air impressionnée dans son toboggan,
    est solide ce C’CAR …..
    Bonne route ,pleins de bisous. Et à très vite

  3. enfin! vous voila chez vous.vous allez nous faire rêver encore a travers vos super reportages..
    Julie à dû préférer le toboggan aux tours…
    bises à tous les 4

  4. Quelle émotion de vous lire, les amis! C’est extraordinaire de récupérer votre camping car en bon état, l’aventure continue! La notre se termine, nous avons cédé le Grand Condor et sommes désormais en bus et voiture de location pour encore deux semaines. Bonne continuation à la petite famille, on vous embrasse !
    Les Runamsud

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>