Blog

  • 4142Views
  • /
  • 9 Comments
  • /
  • in 2 - Argentine, 6 - Paraguay, 7 - Brésil, Amérique du Sud
  • /
  • by arkete

Il ne nous reste que peu de temps en Amérique du Sud. En effet, le cargo qui doit emmener le camping car en Malaisie est réservé pour fin Mai, au départ de Montevideo (Uruguay) tout comme nos billets d’avion pour Hawaii !

Notre dernière grande étape sera donc les fameuses chutes d’Iguaçu. Mais avant d’y parvenir, nous avons près de 2.000 km à faire en quelques jours pour tenir le planning !

Direction donc la frontière sud-bolivienne. Après avoir roulé toute la matinée et être redescendu de l’altiplano (cela faisait plus d’un mois que nous vivions à plus de 3000m !), nous arrivons en vue de la frontière. Le climat a beaucoup changé car nous nous rapprochons de la forêt tropicale : il fait chaud et humide avec pleins de petites bébêtes qui piquent. Mais une autre spécialité bien Bolivienne nous attend : la grève !

Iguazu-1

 

 

 

 

 

Des camionneurs bloquent la route à moins de 500 m de la frontière… Impossible de passer. Il faudrait refaire des centaines de kilomètres sur des routes en lacets pour accéder à une autre frontière et nous perdrions au moins trois ou quatre jours. Nous prenons donc notre mal en patience et passons la journée dans le camping car à jouer au playmaïs, pâte à modeler, à faire du coloriage ou à regarder des dessins animés (Malia a adoré regarder de nouveau « Ernest et Célestine », merci tonton Jérôme)… Depuis des semaines nous enchainions les kilomètres et les visites sans s’arrêter, cet arrêt imposé nous permet de souffler un peu. Cependant, il ne faut pas que cela ne dure et nous sommes plutôt pessimistes : Potosi a été bloquée une semaine il y a quelques jours de cela. Cyril va parlementer avec les grévistes et obtient une information qui nous remonte le moral : la grève pourrait être levée vers minuit… Soirée « crêpes », on couche les filles et on commence à regarder une petite série sur l’ordi. On se dit quand même que l’on a bien de la chance d’être dans notre « maison roulante » alors que tous les autres voyageurs attendent dehors ou dans leur voiture que les choses bougent ! Vers 22h00, on sent qu’il y a de l’agitation mais rien ne se passe. Une heure plus tard, des hourras nous font comprendre que la frontière vient de s’ouvrir ! Il nous faudra près d’une heure pour faire les papiers et encore un peu de temps pour trouver un bivouac dans la petite ville frontalière d’Aguas Blancas, avant de pouvoir enfin se coucher vers 1h00 du mat ! On est en Argentine !

De là, nous allons traverser l’Argentine par la ruta 81 – 2 jours avant d’arriver à la frontière du Paraguay.  La route est longue, droite et un peu monotone. Nous traversons successivement des terres agricoles, puis des forêts tropicales avant d’arriver sur des forêts de palmiers  inondées où paissent tant bien que mal des vaches qui ont de l’eau jusqu’au pis.

La traversée du Paraguay se fera d’Ouest en Est en 24h (avec arrêt dodo quand même) ! Dommage que nous n’ayons pas plus de temps car c’est un pays très vert, très moderne qui vaut certainement le détour. Après le Paraguay, c’est au tour du Brésil avec un passage de frontière record (cela n’a jamais été aussi rapide et facile) et l’arrivée aux chutes d’Iguaçu.

Après une nuit passée dans le superbe camping Paudimar (baignade, jeux pour les filles, terrain de foot pour papa et en soirée Caïpirinha au bord de la piscine), nous prenons la direction du parc. Des navettes nous déposent au début du sentier d’observation et, de suite, la vue est saisissante. La forêt tropicale offre un cadre somptueux pour découvrir une à une chaque cascade. Sous un soleil radieux, les gouttelettes projetées par les chutes d’eau créent d’innombrables arcs-en-ciel : le spectacle est grandiose. Nous avançons jusqu’au majestueux Salto Floriano, au pied duquel nous empruntons une passerelle qui conduit à la Garganta del Diablo : douche assurée.

Iguazu-2 Iguazu-3 Iguazu-4

 

 

 

 

 

Iguazu-8 Iguazu-9 Iguazu-7

 

 

 

 

 

Cet ensemble de chutes qui, selon le Lonely, comptent parmi les sites les plus époustouflants de la planète, font partie de la très courte liste des 7 merveilles naturelles du monde (new7wonders.com).  Pour profiter vous aussi du panorama, cliquez sur le lien suivant : Iguazu 2

Pour prolonger cette visite inoubliable, nous partons à la rencontre des espèces animales qui peuplent cette région, au Parque Das Aves. Nous passons de volières en volières pour observer au plus près les différentes espèces de toucans, aras et oiseaux-mouches. Malia et Julie sont tour à tour effrayées et émerveillées.

Iguazu-10 Iguazu-11 Iguazu-13

 

 

 

 

 

Iguazu-14 Iguazu-12 Iguazu-15

 

 

 

 

 

Iguazu-16 Iguazu-17

 

 

 

 

 

Le lendemain, passage de frontière « brasiliano-agrentine », pour aller découvrir de plus près ces cascades surpuissantes. C’est par un petit train que nous accédons au site. Les toucans volent au-dessus de nos têtes, un singe nous fait une visite à la gare centrale puis des coatis viennent par dizaine nous quémander un morceau de notre sandwich. Côté argentin, le spectacle est encore plus époustouflant même si la météo est moins clémente. Des passerelles nous conduisent au pied de chutes invisibles depuis le côté brésilien, tant la végétation est dense. De petites embarcations amènent des poignées de touristes constater de la puissance du salto San Martin en s’en approchant de très très près. Ils reviennent tous trempés : un véritable concours de t-shirt mouillés. 

Iguazu-35 Iguazu-34 Iguazu-18

 

 

 

 

 

Iguazu-20Iguazu-22Iguazu-21

 

 

 

 

 

Quant à nous, nous poursuivons notre chemin au-dessus des chutes cette fois-ci. Les eaux aux apparences calmes du rio Iguazu (il y a tout de même des crocodiles et des serpents qui y vivent) contrastent avec la puissance des cascades en contrebas.

Iguazu-24 Iguazu-23

 

 

 

 

 

Iguazu-26 Iguazu-25

 

 

 

  

 

Pour vivre, comme nous, cette expérience unique, cliquez sur le lien suivant : Iguazu 1

Au bout de la passerelle, tout au loin, nous apercevons une dépression dans le cours du rio. Nous approchons une nouvelle fois de la Garganta del Diablo. Je crois que seul le glacier Perito Moreno ne nous a offert un tel spectacle jusqu’ici. Depuis la plateforme d’observation, nous surplombons le torrent d’eau qui dévale les 80m de chute avec une force phénoménale. La vapeur d’eau qui s’en dégage empêche d’apercevoir le pied des chutes et crée un nuage visible à plusieurs kilomètres. En fin de journée, les visiteurs se font plus rares, ce qui rend l’observation des papillons et des oiseaux qui se cachent dans les feuillages plus facile.

Iguazu-27 Iguazu-28 Iguazu-29

 

 

 

 

 

Iguazu-30 Iguazu-31 Iguazu-32

 

 

 

 

 

Assurément, ce nouvel épisode de notre périple constituera une des plus belles étapes. 

COMMENTS

9 thoughts on “Iguaçu (Brasil) et Iguazu (Argentina) !”

  1. Apres tout ces beaux reportages sud-américains, je trouve Hawaii bien banal désormais…

  2. Avec les vidéos on se croirait presque près des chutes d’eau, c’est magnifique.
    Malia et Julie ont dû admirer ces oiseaux très colorés !
    Très belle étape, voyons la prochaine…
    bisous

  3. Waouh, trop beau !
    j’ai pensé à vous ce week end, j’ai fait une soirée spéciale pisco sour ! Bon, c’était pas mal, mais un peu fort … ;-)

  4. Et donc, bientôt, pendant votre séjour à Hawaii, nous n’aurons plus de nouvelles de vous 5 (le camping-car et vous 4)? Ca va nous manquer, c’est sûr!
    Avez-vous pu cacher un bel oiseau dans votre camping-car? Ce serait sympa en animal de compagnie :) .
    Bonne fin de séjour en Amérique du Sud!

  5. Merci pour les magnifiques photos des cascades et des animaux qui tombent à point nommé: nous commençons un thème ZOO pour préparer notre visite fin juin.
    Le toucan fait partie des oiseaux dont nous parlons en ce moment (nous partons de l’album : le rêve du rhinocéros).

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>