Blog

  • 1955Views
  • /
  • 2 Comments
  • /
  • in 14 - Cambodge, Asie
  • /
  • by arkete

Dans quelques jours nous serons au Vietnam sans notre CC et nous avons besoin de trouver un endroit sûr pour le garer. Après avoir contacté l’ambassade de France à Phnom Penh et laissé des messages sur les réseaux sociaux français au Cambodge, nous avons fini par trouver l’endroit idéal : cela sera chez Stéphane qui habite à Siem Reap. Nous sommes sur la côte et il nous faut donc retraverser tout le Cambodge en diagonale. L’avantage à ce retour en arrière est que nous pourrons visiter la rive sud du Tonlé Sap et la jolie ville de Battambang (2ème ville du Cambodge).

Passage rapide par les routes poussiéreuses de la capitale et premier arrêt à Kampong Chnang, en bordure du lac Tonlé Sap, avec son village vietnamien flottant.

Kampong-Chnang Kampong-Chnang-3 Kampong-Chnang-7

 

 

 

 

 

Sur la route qui conduit à Battambang, nous traversons plusieurs jolis petits villages et croisons des attelages plus délirants les uns que les autres : de la charrette à bœufs à la moto-boutique, en passant par les bus surchargés. Dans cette région, on compte 1 voiture pour 51 familles et 1 char à bœuf pour 2 foyers.

Voiture 5 Voiture-3 Voiture-1

 

 

 

 

 

Battambang n’est pas la ville la plus séduisante du pays, mais il y règne une fois de plus une atmosphère tranquille et ses restaurants servent une délicieuse nourriture Khmer. Nous profitons de la lumière de fin d’après-midi pour partir à la découverte de la campagne environnante à bord d’un « bambou train » (draisine), une des attractions de la région. Une balade très agréable qui fait beaucoup rire Malia et Julie. On ne s’attendait pas à une vitesse pareille, à raz du sol on a l’impression d’être sur un tapis volant. Arrivés au bout de la ligne, dans un marché de souvenirs, il faut démonter l’engin pour qu’il puisse repartir dans l’autre sens.

Battambang Battambang-2 Battambang-3

 

 

 

 

 

Nous rentrons à la nuit tombée sur Battambang ou il nous faut trouver un endroit pour passer la nuit. Par chance, alors que nous essayons en vain de passer la porte trop étroite d’un temple, une moto arrive à notre hauteur et Marc, un Suisse installé ici, nous indique un endroit paisible où nous arrêter. Le bivouac en question est en fait le parking du « Cabaret Vert », une guest house tenue par un couple super sympa : Mathieu et Sothy. Nous passons la soirée avec eux, un verre de vin à la main, avant de nous régaler de leur cuisine Khmer divinement préparée.

Le lendemain, nous partons à la découverte des ruines de Banan, perchées tout en haut d’un escalier de 371 marches. La montée est grandement facilitée par un groupe d’enfants munis de leur petits éventails, prêts à nous faire de l’air dès que nous faisons une pause. Chacun le sien! Malia sympathise avec un petit garçon, avec qui elle redescend en rythme les marches jusqu’en bas… One, two, three !!! One, two, three !!!

Battambang-5 Battambang-7 Battambang-8

 

 

 

 

 

Battambang-10 Battambang-11

 

 

 

 

 

Il est temps de retrouver Siem Reap et surtout de rencontrer Stéphane qui nous attend à son « workshop » : les senteurs d’Angkor. Nous en profitons pour faire une visite : confection des boîtes en feuilles de palmier, fabrication d’encens et de savons, stockage et conditionnement des épices, du café et du thé… de quoi ramener de jolis souvenirs.

Siem-Reap-1 Siem-Reap-2 Siem-Reap-13

 

 

 

 

 

Stéphane nous conduit ensuite chez lui, à quelques pas du centre ville, où nous sentons rapidement que notre palace roulant sera en sécurité en notre absence. Les quelques jours à attendre notre avion pour le Vietnam sont très reposants : de bons repas partagés en bonne compagnie, des journées entières à barboter dans la piscine, à nourrir les chèvres et les poissons et des heures de jeux pour les filles avec Nicolas et Corentin. Cerise sur le gâteau, Malia va pouvoir aller à l’école française pour une paire de jours. Julie fera une tentative à la crèche, mais juste le temps pour les parents de se dire : « enfin seuls », que nous entendons notre fille chérie hurler à la mort dans les bras de Nathalie. Il est vrai que 11 mois avec son papa et sa maman 24/24 et 7j/7, il y a de quoi prendre de mauvaises habitudes… En ce qui concerne Malia, aucun problème d’intégration, elle présente même son voyage à ses nouveaux camarades et fait visiter le camping-car. Fait curieux, les enfants âgés de 3 à 7 ans auscultent notre maison de fond en comble, même le châssis !!! Un grand merci à Benoit et Magalie pour avoir fait une petite entorse à leur règlement en acceptant Malia 2 journées… vous avez vraiment fait une heureuse.

Siem-Reap-7 Siem-Reap-8 Siem-Reap-9

 

 

 

 

 

Siem-Reap-10 Siem-Reap-11 Siem-Reap-12

 

 

 

 

 

Siem-Reap-3 Siem-Reap-5 Siem-Reap-6

 

 

 

 

 

Noel n’est pas oublié dans le Camping Car qui aura droit à sa crèche et à son sapin, proportionnels à notre espace !

CC1

COMMENTS

2 thoughts on “La boucle est bouclée”

  1. Ha… un pere Noel en maillot de bain! Je le connais! Ce beau voyage en Asie du Sud Est me fait très envie! J’attends avec impatience le Vietnam. Vois si tu peux récupérer les lunettes a Steve, le père de Joelle, il les a oublie las bas dans les années 60-70…

  2. très distrayant le Cambodge….vous êtes des spectateurs privilégies de cette vie si différente de chez nous
    Que de choses à raconter de vive voix…j’imagine nos soirées futures….
    les photos sont superbes et quel beau coucher de soleil,
    Malia s’en donne à cœur joie, tout lui fait plaisir visiblement, Julie doit beaucoup observer …mais, s’en trop vous quitter du regard…non?
    Bon séjour au Vietnam en attendant le prochain post et bises à toute la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>