Blog

  • 2646Views
  • /
  • 2 Comments
  • /
  • in 4 - Pérou, Amérique du Sud
  • /
  • by arkete

De retour à Ollantaytambo, nous allons visiter la célèbre forteresse inca, rare endroit où les conquistadors perdirent une bataille majeure. Nous empruntons une nouvelle fois un escalier très raide et mettons à nouveau nos mollets à contribution (un décrassage post-Machu Picchu). Au sommet, nous accédons aux vestiges impressionnants d’un temple du soleil avec ses monolithes hauts de 4m. Comment les Incas faisaient-ils pour acheminer ces imposantes pierres depuis des carrières situées à plus de 10km jusqu’ici ? De là, la vue sur le village permet de se rendre compte de l’avantage du terrain qu’avait Manco Inca sur Pizzaro et ses troupes, lors du premier assaut…

vallee-sacree vallee-sacree-2 vallee-sacree-3

 

 

 

 

 

vallee-sacree-4 vallee-sacree-5

 

 

 

 

 

Il est alors temps de partager notre dernier repas avec Delphine… snif !!! Rassurez-vous, c’est en pleine forme qu’elle rentre en France. Pendant ces 3 semaines elle aura partagé notre espace restreint dans le camping car, mais aussi nos joies et nos galères. Delphine, un grand MERCI pour ta bonne humeur (plus bas, l’interview exclusive de Delphine).

Nous poursuivons notre route dans la vallée sacrée avec pour destination deux sites spectaculaires. Les salines de Maras constituent le premier. En effet, elles se situent dans le canyon d’un cours d’eau très salé, provenant d’une source d’eau chaude au sommet de la vallée. Des milliers de puits salants servent depuis l’époque Inca à l’extraction du sel et sont encore exploités pour l’alimentation du bétail… et des touristes !!! Les filles ne se lassent pas de gouter le sel !

vallee-sacree-7 vallee-sacree-6 vallee-sacree-9

 

 

 

 

  

vallee-sacree-10 vallee-sacree-11 vallee-sacree-8

 

 

 

 

 

Le bivouac du jour se fera sur le second site : les terrasses de Moray, étagées en de profonds amphithéâtres. Les incas les auraient utilisées comme laboratoire afin de déterminer les conditions optimales de chaque culture. Le soleil se couche dans un très joli cadre : collines verdoyantes et sommets enneigés.

vallee-sacree-12 vallee-sacree-13 vallee-sacree-14

 

 

 

 

 

Avant de quitter la vallée sacrée, nous passons par Pisac, un village colonial installé au pied d’une citadelle Inca. Le village est connu pour son immense marché d’artisanat et ses fours en argile servant à la cuisson, entre autre, de délicieuses empanadas. Le site archéologique, quant à lui, est vaste et les filles sont lasses des visites « sportives ». C’est donc tour à tour qu’Estelle et Cyril partent à la découverte du site (ça monte encore dur, ils sont fous ces incas !). Les ruines sont dans un excellent état de préservation : temples cérémoniels, canaux d’irrigation en fonctionnement et d’énormes portes en pierre. Ce lieu imposant gardait la vallée de l’Urubamba et l’accès par un col à la jungle.

vallee-sacree-15 vallee-sacree-16 vallee-sacree-17

 

 

 

 

  

vallee-sacree-18 vallee-sacree-20

 

 

 

 

 

 La culture Inca est passionnante, mais nous devons quitter avec regrets ces lieux mystérieux car d’autres aventures nous attendent un peu plus loin… en Bolivie.

 

L’interview de Delphine :

1)      Tu as vécu notre voyage de l’extérieur via le blog puis de l’intérieur pendant ces 3 semaines aves nous. Quelles ont été tes plus grosses surprises ? Les choses auxquelles tu ne t’attendais pas ?

De l’extérieur, on ne se rend pas compte de toute la logistique quotidienne (toilettes, plein d’eau, eaux usées)
Chaque jour est une surprise, on prévoit qq chose, mais le programme peut facilement être chamboulé… il faut pouvoir s’adapter…


2)      Quels sont tes meilleurs moments ?

Les balades dans des endroits magnifiques tous seuls loin des touristes
Les apéros au pisco avec Cyril et Estelle, les matins lecture avec Julie (moment où j’ai droit à un câlin), les jeux avec Malia (quand je gagne évidemment ;-)    )

J ai oublié un truc dans les meilleurs moments : mon anniversaire au machu picchu évidemment! C était tellement évident que j ai oublié de le dire!


3)      Et les pires (ou les plus difficiles) ?

Les arrivées en ville de nuit, qd on trouve pas le bivouac, que le gps veut nous faire prendre des sens interdits, des escaliers ou des rues dignes des montagnes russes et que les filles n’en peuvent plus à l’arrière. Heureusement, on finit toujours pas trouver un endroit où se poser et on boit un coup pour se remettre de toutes ces émotions…


4)      Comment as-tu vécu la promiscuité dans le camping car ?

Plutôt bien, ça ne m’a pas dérangé.


5)      Quel a été ton lieu de bivouac préféré ?

Celui des geysers… même si c’était aussi ma pire nuit. C’était juste magique de se réveiller là et d’aller marcher au milieu des geysers avant le petit déj !


6)      Quel a été ton repas préféré ?

Le cuy ! Non, je rigole… Mon repas préféré : l’alpaga dans le restaurant à Arequipa.


7)      Si c’était à refaire, re-signerais tu pour cette aventure ?

Avec plaisir ! Vous êtes où en avril 2015 ?! :-)

COMMENTS

2 thoughts on “La vallée sacrée”

  1. Salut, c’est encore nous !
    Nous voulons savoir où vous êtes sur votre programme et surtout si vous faites oui ou non le Salar de Uyuni ou Iguaçu…
    Nous sommes nous aussi en Bolivie; plus précisément à Copacabana, mais nous quittons la ville demain.
    Direction le Salar, en espérant que vous ne l’avez pas encore fait et qu’on pourrait se croiser !
    Bonne route
    Bisous à vous 4
    Les Bourjea

  2. quel bonheur de vous lire !!! quelle aventure ., photos magnifiques ….bravo à vous et bonne continuation
    Marina

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>