Blog

  • 9422Views
  • /
  • 3 Comments
  • /
  • in 13 - Thailande, Asie
  • /
  • by arkete

Après la boucle à l’est de Chiang Mai, nous partons à la découverte du nord ouest du pays en empruntant à nouveau des routes en dehors des sentiers battus. Première étape, Chiang Dao et sa célèbre grotte qui s’enfonce sur près de 14km sous la montagne Doi Chiang Dao. Dans une obscurité totale nous suivons de près notre guide qui, munie d’une lampe à gaz, nous décrit les différentes formations calcaires dans un anglais approximatif. Nous ne nous attendions pas à devoir faire du quatre pattes, voire carrément ramper. Mais alors qu’Estelle, légèrement claustro sur les bords, prend sur elle, Malia et Julie s’amusent énormément dans les passages difficiles qui sont finalement juste à leur taille. En dehors de la grotte, il y a un beau complexe de temples et des vendeurs de racines et d’herbes médicinales ramassées dans la forêt. En soirée nous nous installons au pied de la montagne, au milieu de la jungle, invités à passer la nuit dans le calme absolu du temple Tham Pha Plong.

Rai-3 Rai-4 Rai-6

 

 

 

 

 

Rai-5 Rai-2 Rai-1

 

 

 

 

 

Rai-7 Rai-8 Rai-9

 

 

 

 

 

Nous faisons ensuite un détour par l’étonnante bourgade de Mae Salong, une communauté chinoise habitant un village de montagne à la frontière de la Birmanie, entouré d’ethnies fascinantes et de plantations de thé. Dans le petit marché, des habitantes des villages tribaux alentours vendent leur récolte de fruits et de légumes ou leurs objets d’artisanat avec plus ou moins d’insistance. Sans doute avec d’autres touristes leur technique de vente porte ses fruits, mais avec Julie cela n’a pas fonctionné comme elles le souhaitaient. Faut dire qu’une mamy édentée, déguisée de ses habits traditionnels hauts en couleur, qui vous court après les mains chargées de bracelets ou autres babioles pour vous les passer au bras… ça a moyennement amusé notre cadette.

Rai-13 Rai-10 Rai-12

 

 

 

 

 

Rai-11 Rai-14 Rai-15

 

 

 

 

 

A Chiang Rai, nous trouvons enfin une laverie… ouf, nous allions tomber à court de culottes propres !!! La ville n’est pas déplaisante, avec ses jolis temples et sa clock-tower, quelques marchés animés et un musée sur les tribus (histoire d’en savoir un peu plus sur ces peuples passionnants). Mais c’est à quelques km de la ville que nous attendent les principales attractions. Tout d’abord, le Wat Rong Khun ou temple blanc, qui contrairement aux habituels temples chargés d’histoire, est sorti de l’imagination délurée de l’artiste Thaï Chalermchai Kositpipat en 1997. De loin, rien à dire quant à la beauté fascinante de l’édifice, en revanche en s’approchant de plus près des détails étranges nous sautent aux yeux : des monstres fantastiques, des peintures surréelles avec Hello Kitty, Superman ou encore GW Bush faisant visiter l’espace à son pote Ben Laden à bord de sa fusée spatiale, ou encore les toilettes les plus chics au monde.

Rai-16 Rai-18 Rai-17

 

 

 

 

 

Rai-19 Rai-20 Rai-21

 

 

 

 

 

Rai-22 Rai-23 Rai-24

 

 

 

 

 

Rai-25 Rai-26 Rai-27

 

 

 

 

 

Tout aussi extravagant, Baan Dum ou la maison noire, est un ensemble d’habitations traditionnelles repeintes en noires et richement décorées de peaux et d’ossements d’animaux. Cet autre artiste Thaï, Thawan Duchanee, à l’esprit tout aussi imaginatif que le précédent, s’est construit une salle à manger de Satan, des cages à animaux bien vivants cette fois-ci dont 2 énormes pythons. En un mot, une visite surprenante.

Rai-28 Rai-29 Rai-31

 

 

 

 

 

Plein nord, là où le Nam Ruak se jette dans le Mékong nous contemplons ce qui fut autrefois le centre du triangle d’or. Nous sommes toujours en Thaïlande et devant nous, à droite du Mékong se trouve le Laos et à gauche le Myanmar. La visite du Hall de l’Opium est passionnante. Le triangle d’or était autrefois la plus grosse zone de production et d’échange de pavot, donc d’Opium qui était disséminé dans le monde entier. Même si aujourd’hui il subsiste quelques champs encore récoltés (et pas forcément légaux), leur production sert essentiellement à fabriquer des formes médicamenteuses comme la morphine et ses dérivés. D’ailleurs, le gouvernement s’est trouvé un nouvel ennemi à combattre : les méthamphétamines, ce qui nous oblige à traverser de nombreux barrages policiers (heureusement, nous, on ne se fait jamais arrêter ou on y passerait la journée, nous avons plutôt droit à un grand sourire ou un pousse lever pour saluer notre expédition !)

Rai-32 Rai-33 Rai-34

 

 

 

 

 

Nous longeons le Mékong sur plusieurs dizaines de kilomètres, à quelques brasses à peine du Laos, avant de grimper les pentes escarpées du Phu Chi Fa national park. Les points de vue sur les champs cultivés des plaines thaïlandaises rivalisent de beauté avec les panoramas sur le Mékong qui serpente dans les vallées laotiennes. Une petite randonnée nous amène jusqu’au point culminant du parc d’où nous profitons des dernières lumières du soleil.

Rai-35 Rai-36 Rai-37

 

 

 

 

 

Rai-38 Rai-39 Rai-40

 

 

 

 

 

Rai-41 Rai-42 Rai-43

 

 

 

 

 

Rai-44 Rai-45

 

 

 

 

 

Cyril souhaite à nouveau profiter de la vue, mais avec les rayons du soleil levant cette fois-ci. Nous dormons sur place et à 5h00, il se prépare : lampe frontale, appareil photo avec pied télescopique, coupe-vent et un casse-croûte. Fin prêt, il part à la recherche du meilleur spot pour prendre ses photos, il n’y a presque personne mais au fur et à mesure que le soleil se lève les touristes affluent : un groupe de monks en balade, des touristes chinois sans doute et quelques locaux. Le spectacle est fascinant, on dirait un océan de nuages transpercé par endroit par les sommets des montagnes laotiennes. Puis le soleil fait son apparition et avec lui, c’est tout le paysage qui prend vie.

Rai-48 Rai-46 Rai-47

 

 

 

 

 

Rai-49 Rai-50

 

 

 

 

 

En redescendant vers la vallée, la température grimpe à nouveau. Du coup la visite prévu dans le village de Ban Huak sera écourtée, d’ailleurs le marché qui s’y tient 2 fois par mois avec la venue des voisins lao ne tient pas ses promesses… rien de très folklorique. Nous privilégierons donc une trempette dans la Nam Tok Phu Sang, une amusante cascade d’eau thermale chaude.

Rai-51 Rai-52 Rai-53

 

 

 

 

 

Rai-54 Rai-55 Rai-56

 

COMMENTS

3 thoughts on “Province de Chiang Rai”

  1. Les temples sont construits comment? en bois? avec toutes ces sculptures…
    ce temple blanc est incroyable….
    attention aux marchandes édentées…sais bien que c’est bientôt Halloween…mais faut pas faire peur à Julie (lol)
    super les photos au soleil levant!
    plein de bisous

  2. Ce post m’a inspiré, notamment le Baan Dum, avec Adri on part ce week end à la chasse au caribou et avec la peau et les os on refait le salon !

    Les photos du levé de soleil sont magnifique ça valait le coup de se lever, vraiment un beau spectacle.

    Bises :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>